Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fontenay en Transition

Fontenay en Transition

Pour une vision positive du futur !


Mobilisons-nous : Signez les pétitions contre l'obsolescence programmée.

Publié par Fontenay en Transition sur 4 Avril 2013, 11:10am

Catégories : #transition, #obsolescence programmée, #pétition, #mobilisation

Dans le cadre de notre réflexion sur la réduction des déchets et si nous voulons changer de paradigme,nous pensons qu'il est important de se mobiliser contre l'une des gangrènes qui nous pousse encore et toujours à consommer : l'obsolescence programmée. C'est à nous de jouer ! Faisons la différence !

Article tiré du site tom's Hardware : (éléments de contexte).

L'évolution technique est non seulement par la recherche et l'invention de nouvelles technologies, mais aussi par la consommation des produits, qui finance la recherche. Pour pousser les clients à renouveler leurs équipements, certains industriels n'ont pas hésité pas à concevoir leurs produits de sorte qu'ils aient une durée de vie limitée. C'est la stratégie de l'obsolescence programmée, qui a fait polémique à plusieurs reprises ces dernières années. Le groupe écologiste s'est saisi du problème et a déposé une proposition de loi « visant à lutter contre l’obsolescence et à augmenter la durée de vie des produits ».

Pourquoi les écologistes ? Car au-delà de la simple arnaque, l'obsolescence programmée a des conséquences graves en termes de consommation des ressources non renouvelables et d'accumulation de déchets polluants et complexes à traiter. Le projet de loi prévoit un volet répressif : un fabricant peut être puni d'une amende de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 37 500 €. Mais la loi serait surtout incitative. D'une part, elle étendrait la durée de garantie légale de conformité à 5 ans (elle passerait progressivement de deux ans aujourd'hui à trois ans en 2014, quatre ans en 2015 et cinq ans à partir de 2016). En outre, la proposition de loi allonge aussi de 6 mois à 2 ans la durée pendant laquelle le client n'a pas à prouver l'existence du défaut. Qui dit garantie dit réparation : la proposition de loi oblige la fourniture des pièces de rechange pendant 10 ans ainsi que la mise à disposition des notices de réparation.

Vidéo bonus : le documentaire de référence sur l'obsolescence programmée.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents